Queen of the Hurricanes : The Fearless Elsie MacGill


Nous sommes heureux de vous annoncer notre cinquième volume relié, Queen of the Hurricanes : The Fearless Elsie MacGill, de la jeune universitaire Crystal Sissons. Il s’agit de la première biographie d’Elsie Gregory MacGill à explorer son féminisme, ainsi que ses autres réalisations remarquables. MacGill constitue un personnage-charnière entre les féministes du début et de la fin du siècle dernier, en passant par la Commission royale sur la condition de la femme et le Comité national d’action sur le statut de la femme. Plus largement, sa vie fait le lien entre une foule de personnes, d’enjeux et d’organisations. Elle s’est taillé un itinéraire exceptionnel à titre d’ingénieure en aéronautique et a trimé dur pour encourager d’autres femmes à le faire.

Publié dans Blog

Femmes et sport: rebonds vers la victoire

Un article portant sur le sport féminin, auquel la SHF avez contribué et rédigé par journaliste Anouk Lebel, vient d’être publié dans le webzine Gazette des femmes.

« C’est comme chaque fois que nous, les filles, on obtient quelque chose, on l’enlevait aux gars. C’est culturel : c’est un peu par le sport que les garçons apprennent à être de vrais gars. »

— Guylaine Demers, PhD, professeure au département d’éducation physique de l’Université Laval

Publié dans Blog

Pour celles qui suivront: 50 ans d’histoire de femmes en sport au Canada

La Société d’histoire féministe est fière de présenter son quatrième ouvrage.

Pour celles qui suivront: 50 ans d’histoire de femmes en sport au Canada, sous la direction de Guylaine Demers, Lorraine Greaves, Sandra Kirby et Marion Lay.

Cet ouvrage arrive à point avec les récits d’athlètes, de coaches, de leaders et d’activistes qui ont collaboré à une transformation remarquable de l’univers du sport. Ce mouvement a inclus une vaste gamme d’actrices et d’acteurs, allant des écolières qui luttaient pour des occasions de jouer jusqu’aux universitaires et aux politicien-ne-s qui ont jeté des bases théoriques et défini de nouvelles politiques. Ces personnes ont eu en commun le courage d’innover, de prendre des risques, de revendiquer des droits et de devenir des modèles.

Publié dans Blog

Michele Dumont au Barreau du Haut-Canada, le 26 septembre, 2012

Le 26 septembre 2012, le Barreau du Haut-Canada, en collaboration avec l’Association du Barreau de l’Ontario et l’Association des juristes d’expression française de l’Ontario, donnait une réception pour le Jour des Franco-Ontariens et des Franco-Ontariennes.
Mme Dumont est venue présenter le livre qu’elle a écrit pour sa petite-fille sur l’évolution du féminisme au Québec. Ce livre, intitulé « Le Féminisme québécois raconté à Camille », a été traduit vers l’anglais sous le titre « Feminism à la Québécoise ». Mme Dumont a fait un bref survol de son livre avec tant de passion que tous les exemplaires à la table de réception se sont vite envolés !

Publié dans Blog

Notre troisième livre est prêt!

«Bravo pour Feminism à la Québécoise! On y suit les aventures de Marie Gérin-Lajoie alors qu’elle tente de déjouer les évêques et devient la cible du journaliste antiféministe Henri Bourassa. On peut aussi admirer les artistes féministes irrévérentes et audacieuses des années 1970 (les photographies sont superbes!), et méditer sur les implications du massacre de Montréal et sur l’immense succès de la première marche des femmes contre la pauvreté. Le livre est captivant et tellement passionnant à lire : j’en veux cinq exemplaires…»

Plus de recensions

Feminism à la Québécoise est l’oeuvre de Micheline Dumont, une brillante historienne dont la voix fait autorité sur l’histoire des femmes au Québec. À titre de membre du collectif Clio, elle a corédigé de nombreux ouvrages innovateurs traitant du féminisme au Québec. En 2009, elle a eu l’idée d’écrire quelque chose pour les jeunes femmes qui n’ont peut-être pas conscience de l’histoire du mouvement féministe au Québec. Elle voulait faire un livre très accessible plutôt que savant et a choisi d’adopter la voix d’une grand-mère s’adressant à Camille, sa petite-fille. Dans un compte-rendu pour la revue érudit, Marie-Andrée Bergeron de l’Université Laval souligne que le ton du livre donne l’impression que l’auteure parle directement à sa lectrice ou à son lecteur et que la narration personnelle rend le récit vivant et dynamique.

Micheline Dumont

Ce livre original étant un merveilleux cadeau pour les jeunes femmes francophones, les membres de la Société d’histoire féministe ont pensé qu’une version anglaise serait une formidable occasion de mieux faire connaître le féminisme québécois. Remanié pour rendre le livre plus accessible au lectorat hors Québec, cette traduction anglaise est aussi vibrante que l’original. Le livre est parsemé de nombreuses photographies, dont plusieurs ont été ajoutées depuis la première version. Bonne lecture et savourez à loisir les remarquables exploits des féministes du Québec.

 

 

Publié dans Blog

Older Blog entries